Adresse
Téléphone
gif020621
Association spéléologique de Haute-Marne
Journées Nationales de la Spéléologie et du Canyon - 26 et 27 juin 2021
Journées Nationales de la Spéléologie et du Canyon - 26 et 27 juin 2021
A l'occasion des Journées nationales de la spéléologie et du canyonisme, l'ASHM a accueilli 22 personnes de 8 à 58 ans . Les sorties découvertes ont été organisées, à la satisfaction de tous, le samedi 26 juin à la Grotte des chasseurs, dans les bois de Robert-Espagne, et le 27 juin 2021 à la Grotte du Cimetière, à Combles-en-Barrois. L'évènement a peut-être suscité de nouvelles vocations.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
P6260151.JPG
P6260163.JPG
P6260164.JPG
P6260201.JPG
P6260218.JPG
P6260221.JPG
P6270236.JPG
P6270250.JPG
P6270258.JPG
P6270265.JPG
P6270281.JPG
 
decouverte avec les groupes scouts - 19 juin 2021
 
COMPTE-RENDU DE SORTIE comme un autre - 3 avril 2021
COMPTE-RENDU DE SORTIE comme un autre - 3 avril 2021
Nous nous retrouvons ce samedi vers 9h30 sur le parking entre Robert-Espagne et le camp de Trois-Fontaines. Deux groupes sont programmés : Pendant que Yann, Dédé, Jean-Pierre et Baptiste vont travailler à la désobstruction du gouffre du Bois du Roi , Claude, Delphine, François, Fabian, Thyméo, rejoints plus tard par Sandrine et Apolline , vont visiter la Perte de la vallée Thirion .
 
L’entrée de la cavité est située au fond d’une doline , qui n’est aujourd’hui pas arrosée. Le site n’est pas équipé, et Claude a apporté le perforateur, un tas de dyneema, et quelques autres bricoles . Claude et Fabian installent le premier amarrage , puis François prend la suite . Tout d’abord , forages au dessus du premier puits. La roche n’a pas l’air extraordinaire mais il y a de quoi faire des perçements assez épais . Donc ça passe, dyneema, nœud de tisserand …
 
Nous descendons un premier puits de quelques mètres jusqu’à une petite plate-forme . De là s’engage un boyau confortable qui amène au sommet d’un deuxième puits plus profond. Il faut un peu de temps pour trouver les bons amarrages car la roche s’effrite et se détache à chaque tentative. Finalement la solution est trouvée , sur trois points , et nous pouvons continuer à descendre . Mais l’aventure ne se passe pas que sous-terre. Tandis que certains s’affairent dans le trou, Claude, après avoir donné quelques apprentissages, va comme d’habitude faire l’agent de liaison pour retrouver Sandrine, qui arrive en début d’après-midi . Claude retourne vers la route, mais Sandrine n’a pas vraiment compris le lieu de rassemblement , et le téléphone se met à chauffer. Finalement Sandrine est à bon port, avec une Apolline, mais un baudrier pour deux ! Claude va prêter son baudrier et les navettes se poursuivent vers le fond du trou .
 
Dans la cavité, arrivés au pied du puits, il reste encore un ressaut de 3/4 m à descendre . Après un dernier équipement , nous nous succédons au fond . C’est le départ d’un boyau étroit où on peut se glisser en rampant. Le boyau est confortable au départ, puis marqué par une rigole très prononcée et tortueuse ; on se demande pourquoi l’eau a fait ce chemin ? Le passage est infranchissable en l’état, sauf minceur et motivation, et il faudrait là encore beaucoup de travail pour avancer . Tout le monde est venu faire son tour au fond (sauf Claude, occupé à toutes ces allées et venues) et nous commençons à remonter . Fabian passe le premier pour assurer la réception au pallier, puis Thyméo, Delphine, Sandrine, François et Apolline qui déséquipe . La remontée se déroule sans difficulté. Claude est reparti dans ses navettes pour racompagner Delphine au parking . Quelques kilomètres de randonnée active au compteur pour Claude sur cette journée ! Une fois tous remontés, nous rejoignons le deuxième groupe encore à l’oeuvre. François doit lui aussi quitter la partie . Fin du récit pour cette partie de la journée.
 
ON PARLE DE nous
 
 
bilan thematique des activités 2020
 
 
calendrier
juil. 2021s'abonner
lunmarmerjeuvensamdim
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
 
ffs_logo_ter
logo-mls